Chargement

« Less is More »

J’aime la simplicité, & pour mon maquillage quotidien, cela fait 4 ans que j’ai banni le fond de teint.

Le déclic s’est fait lors de mon arrivée en école de commerce: un de mes amis qui connaissait le milieu des parfumeries m’a fait remarqué que ce que je mettais sur ma peau, me la « flinguait » littéralement. Le fait que cette remarque vienne d’un homme était d’autant plus bienveillant qu’elle a remis en question ma façon d’envisager le maquillage. Le soir-même j’observais ma peau démaquillée:

peau épaissie

mixte à tendance grasse

pores dilatées

mélange d’un teint terne et de rougeurs

boutons inexpliqués…

Dans le même temps, j’ai commencé à faire attention aux femmes qui m’entouraient. J’ai commencé à remarquer à quel point le fond de teint est voyant alors qu’il doit avoir cet effet « seconde peau ». Alors avec les tendances du strobbing, contouring etc… juste l’horreur de ne pas pouvoir dire à mes amies que ca ne le fait paaaaas du tout. Cet effet platré, poudré, tracé… tout un ensemble qui avilit plus qu’il n’embellit.

Les premiers jours d’arrêt du fond de teint sont déstabilisants: L’impression d’être malade, la crainte que nos proches nous le fassent remarquer. J’avais juste peur de ne pas m’apprêter comme d’ordinaire et de perdre de mon pouvoir de séduction. D’être laide. Par compensation, et parce que j’avais peur de ne jamais retrouver ma peau fine, naturelle, avec quasi-aucun pore visible, j’ai accentué les soins. A ce moment là je venais d’emménager sur Paris et la pollution ne m’aidait absolument pas à retrouver une mine convenable. Rien n’y faisait, j’étais persuadée que certaines filles ont une belle peau, d’autres non.

Je faisais évidemment partie des autres.

Ce qui m’a poussée à continuer dans cette démarche, c’est de réaliser qu’à à peine 20 ans, on ne devrait pas avoir besoin de se créer un masque tous les matins pour accepter son apparence. Je me suis simplement dit que je n’avais aucune raison d’infliger à ma peau une couche de maquillage qui l’empêche de respirer, un vieillissement prématuré. D’autant plus qu’en portant du fond de teint, j’annulais considérablement les effets de mes soins quotidiens.

Ma routine beauté pour conserver une jolie peau

Avec les jours qui ont passé, j’ai pu constaté que ma peau a regagné son capital beauté, c’est ce qui me pousse à vous partager ma routine beauté…

Mes pores sont resserrés (Thanks God!), mon teint n’a plus de rougeurs, ma peau est désépaissie.

En revanche, je ne peux pas réellement contrer les effets de la pollution, des hormones, de la fatigue… J’essaye simplement d’adopter une meilleure hygiène de vie. Je bois au minimum 2 litre d’eau par jour, sans compter le thé, et je pratique du sport une à deux fois par semaine. Je suis également sortie de Paris …

Les soins du matin

Tous les matins sans exceptions, je réveille ma peau avec de l’eau de bleuet pour le contour des yeux, et de l’eau de rose pour le teint. Si je n’en ai pas, j’utilise un tonique doux. Puis je l’hydrate une première fois: un contour des yeux de chez Avène (mon préféré), ou de chez Benefit et j’applique une crème hydratante légère sur le visage et le cou. (je file petit-déjeuner)

Au retour, je réhydrate ma peau, et j’applique une BB crème, beaucoup plus légère. Mes préférées sont celles d’Erborian et de L’Oréal. J’applique ensuite à l’éponge un peu d’anticernes et un voile de poudre translucide pour fixer.  Un peu de Mascara, parfois un rouge à lèvre, c’est tout!

La journée je n’ai pas besoin de faire de raccord, ma peau est plus équilibrée et le maquillage léger tient à merveille.

Les soins du soir

Je me démaquille dans l’heure où je rentre à la maison. Pour cela, j’utilise une eau micellaire biphase pour les yeux, et une pour le teint. Dans ma douche, je nettoie mieux ma peau: j’utilise ma brosse Clarisonic avec un gel nettoyant doux. Je gomme délicatement mon visage une fois par semaine. Puis je la sèche et l’hydrate en profondeur avec une crème Nivea, plus riche que celle de jour.

Rien de plus.La simplicité m’a menée à une peau en pleine santé, bien plus belle à l’œil nu.

Evidemment, on a pu voir des femmes comme Alicia Keys lancé la tendance du no-makeup tout en restant parfaite, ce qui est très loin de la réalité. Le mieux c’est encore de se faire du bien en revenant à plus de naturel, et de s’accepter avec un peu plus d’indulgence.

Une réaction au sujet de « J’ai arrêté de porter du fond de teint… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut